Suivez l'actualité d'ISOXAN®
Actualités

Retrouvez l'actualité de nos sportifs partenaires, des conseils en nutrition et entraînement dispensés par des experts, des témoignages de sportifs professionnels et amateurs sur leurs performances... Le blog ISOXAN® Sport vous conduit au coeur du défi sportif ! Pour encore plus d'actus, rejoignez notre Communauté Sport sur les réseaux sociaux. Ensemble, relevons tous nos défis à 100%.

Toutes les actualités

Bien s’entraîner pour le marathon VTT du Roc d’Azur

05/09/2016

La course du Roc d’Azur approche ! Nous avons demandé au directeur de course Frédéric Salomone quelles étaient les meilleures façons de se préparer à ce marathon VTT.

Le parcours du Roc d’Azur forme une boucle de 55 km. C’est assez éloigné du standard des courses actuelles de championnat qui font plutôt 30 à 35 km. C’est donc davantage une course de gestion, où l’on pilote à vue. Le directeur de course Frédéric Salomone suggère que « les participants qui vont être avantagés sont clairement ceux qui ont un profil « marathon », bien qu’on ait vu d’autres types de coureurs réussir s’ils sont bien placés sur les courses internationales ». Le spécialiste indique qu’il n’y a pas forcément besoin de repérer l’épreuve entière, puisqu’elle est très longue. En revanche, il faut avoir consulté le profil de l’épreuve, voire l’imprimer et le coller sur la potence ou le cadre du vélo pour connaître les difficultés restantes. « Etant donné que c’est une épreuve de gestion, il est important de savoir où l’on se trouve, rappelle le technicien. Personnellement, je conseille d’aller reconnaître davantage les 15 ou 20 derniers km. »

Roc d’Azur : l’importance de l’entraînement

Un VTTiste ayant couru toute l’année, et qui fait réellement une saison de courses saura s’adapter : il aura surtout à augmenter son kilométrage à l’entraînement. « C’est une course qu’on va préparer à la fin de l’été, plus longue, après une coupure d’une dizaine de jours entre fin août et début septembre, précise Frédéric Salomone, c’est important de faire cette coupure car sinon ce serait trop dur d’enchaîner le championnat et le Roc D’Azur. » Les VTTistes qui font du vélo entre amis toute l’année, et qui se sont donnés l’objectif de « faire » le Roc d’Azur doivent s’entraîner  sur des plans de course similaires à ceux qu’ils estiment vouloir faire. En clair, pas d’improvisation le jour-même ! Par ailleurs, étant donné que ce sont des efforts brefs et intenses, il faut essayer de travailler sur des fractionnés courts à l’approche de l’événement. Selon Frédéric Salomone, « Cela peut se faire en course à pied également, en entraînement croisé run&bike selon la région dans laquelle on se trouve tout en conservant des sorties longues sur route ou en VTT. Et puis venir un week-end avant l’épreuve pour s’acclimater à la texture du sol ne peut être que positif. »

S’entraîner à la descente en VTT

Les concurrents qui habitent en plaine auront peut-être de la difficulté à faire des entraînements réguliers en descente, mais la technique est prépondérante dans ce type d’épreuve : « sur le Roc d’Azur, on ne gagne pas en descente, avertit Frédéric Salomone, par contre on peut perdre à cause d’une descente ratée. C’est un terrain spécifique, par endroits assez cassant, et c’est ce qui fait l’ADN de l’épreuve. » Ceux qui font une bonne performance ont généralement déjà fait une fois le Roc d’Azur, car c’est une course d’expérience. Cela demande un bagage technique important. Il faut faire un effort que l’on doit arriver à maintenir sur la longueur du parcours. Sur les descentes du Roc D’Azur, il est difficile de récupérer, par contre il ne faut pas rajouter de la fatigue étant donné la longueur du parcours.


D’après rocazur.com, consulté le 02/08/2016.
D’après Frédéric Salomone, directeur de course du Roc d’Azur. Interview réalisée le 02/08/2016.

FR2ISO05909/16

Découvrez la gamme
ISOXAN® Sport

Pour vivre le sport à 100% avant, pendant et après l'effort ! En savoir plus