Suivez l'actualité d'ISOXAN®
Actualités

Retrouvez l'actualité de nos sportifs partenaires, des conseils en nutrition et entraînement dispensés par des experts, des témoignages de sportifs professionnels et amateurs sur leurs performances... Le blog ISOXAN® Sport vous conduit au coeur du défi sportif ! Pour encore plus d'actus, rejoignez notre Communauté Sport sur les réseaux sociaux. Ensemble, relevons tous nos défis à 100%.

Toutes les actualités

Alimentation : les lipides, une source d’énergie à ne pas prendre à la légère

19/07/2016

Avec les glucides et les protéines, les lipides font partie des macronutriments, c’est-à-dire les nutriments contenus dans les aliments qui apportent de l’énergie au corps. Ces graisses, indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, doivent absolument être traitées avec autant d’importance que les autres sources d’énergie.


Le rôle des lipides dans l’alimentation

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) rappelle les deux fonctions principales des lipides chez l’être humain : premièrement, ils représentent une réserve d’énergie, sous la forme de triglycérides dans les tissus adipeux. Mais ils assurent aussi un rôle structural, essentiellement sous forme de phospholipides, au sein des membranes cellulaires. Deux rôles fondamentaux pour lesquels il est nécessaire d’apporter en bonne quantité les acides gras (constituants des graisses).


La quantité de lipides : 25 à 30 % de la ration journalière, 20 % avant la compétition

Certains acides gras doivent obligatoirement venir de l’alimentation, ce sont les acides gras essentiels polyinsaturés (AGPI). La diététicienne-nutritionniste à l’INSEP Véronique Rousseau conseille au sportif d’endurance de consommer une crudité assaisonnée d’huile de colza première pression à froid, pour apporter les acides gras essentiels dits « ω3 ». En revanche, les préparations chaudes seront cuisinées avec de l’huile d’olive, source d’acides gras essentiels monoinsaturés (AGMI).
Une à deux portions de poissons gras (sardine, maquereau, saumon) par semaine pourront contribuer à apporter la bonne quantité d’AGE : on compte environ 2 g d’AGE « ω3 » et 10 g d’AGE « ω6 » par jour. « Pour éviter d’avoir un apport insuffisant en AGE, poursuit la spécialiste, le sportif pourra rajouter des fruits oléagineux comme des noix ou des pignons de pin qui vont également renforcer les défenses immunitaires. »
En revanche, les sportifs qui tenteraient de se supplémenter en AGE « ω3 » font fausse route. Véronique Rousseau précise qu’il n’a pas été démontré d’intérêt dans cette pratique « dès lors que l’alimentation couvre ce besoin et tout apport excessif serait même délétère.»
Les lipides vont aussi être apportés à l’organisme sous la forme d’acides gras dits « non-essentiels ». Ce sont, par exemple, les acides gras saturés (AGS) que l’on trouve dans les aliments comme le beurre, la crème fraîche, la charcuterie ou la viande. « Ils doivent représenter environ 8% des apports énergétiques quotidiens chez les sportif », précise la nutritionniste. Quant aux acides gras monoinsaturés, ils doivent représenter moins de 20% de la ration énergétique quotidienne.
« Au total, conclut Véronique Rousseau, les lipides doivent représenter 25 à 30 % des apports énergétiques du sportif d’endurance, en période d’entraînement, et peuvent diminuer jusqu’à 20 % à l’approche des compétitions. »

D’après anses.fr, site consulté le 02/05/2016.

D’après Véronique Rousseau, diététicienne-nutritionniste rattachée à l’INSEP, à Paris. Interview réalisée le 02/05/2016.

FR2ISO05007/16

Découvrez aussi
Découvrez la gamme
ISOXAN® Sport

Pour vivre le sport à 100% avant, pendant et après l'effort ! En savoir plus