Suivez l'actualité d'ISOXAN®
Actualités

Retrouvez l'actualité de nos sportifs partenaires, des conseils en nutrition et entraînement dispensés par des experts, des témoignages de sportifs professionnels et amateurs sur leurs performances... Le blog ISOXAN® Sport vous conduit au coeur du défi sportif ! Pour encore plus d'actus, rejoignez notre Communauté Sport sur les réseaux sociaux. Ensemble, relevons tous nos défis à 100%.

Toutes les actualités

O’cup : les champions olympiques croisent le fer… au golf

15/09/2014

Le golf de Crécy-la-Chapelle (Seine-et-Marne) est investi depuis trois ans toute une journée au mois de septembre par une bande de champions d’horizons très différents. Sportifs olympiques ou golfeurs, et même journalistes sportifs célèbres se retrouvent pour taper la petite balle blanche. L’occasion aussi de participer à des exercices d’adresse et à toutes sortes de défis. A l’origine de cet événement, Brice Guyart, double champion olympique d’escrime. Il nous explique son envie de dépoussiérer l’image vieillotte du golf.

Quel est le principe général de la O’CUP ?

C’est une journée basée sur deux formules, l’une sur l’initiation et l’autre sur la compétition. La première, pour les débutants, est encadrée par deux professeurs de golf. Elle se termine par un concours de putting par équipes de deux. La compétition, elle, est destinée à ceux qui savent déjà jouer. C‘est le scramble, une formule par équipes de quatre où chaque joueur tape la balle mais l’équipe repart toujours du meilleur endroit atteint. Le petit plus, c’est que ce parcours est agrémenté de défis et épreuves olympiques.

Vous avez concocté des nouveautés pour cette 3ème édition ?

Oui, cette année nous avons prévu une épreuve de judo, notamment un combat debout durant lequel il faudra tenir plus d’une minute contre le judoka Frédéric Lecanu (champion poids-lourds, 120 kg) ! Et puis il y aura aussi un défi tennis de table avec Jean-Philippe Gatien. La seule chose à faire est de renvoyer un de ses services… sauf que c’est impossible, croyez-moi ! Et puis, il y aura aussi une épreuve d’athlétisme, a priori du saut en longueur dans un bunker [les fosses de sables creusées sur les parcours de golf, ndlr]. Donc on garde l’esprit de compétition, mais avec un challenge ludique qui casse l’image du golf qui n’est pas bonne quand on la prend sous l’angle du loisir réservé au 3ème âge.

Quels sont vos objectifs cette année en tant qu’organisateur ?

Je souhaite faire participer un maximum de sportifs en activité qui ne connaissent pas le golf. Mon but est que ces sportifs se rencontrent et que ça les aide sur leurs prochaines échéances, en championnats du monde ou aux JO. Par exemple, qu’ils trouvent éventuellement lors de cette journée des idées au contact d’autres sportifs ou même des personnes pour les entourer. Et puis on essaie aussi d’intégrer à la O’CUP encore davantage de champions handisports, que ce soient des golfeurs ou des champions olympiques, car je souhaite une mixité totale.

Pourquoi avez-vous créé cette O’CUP ?

D’abord, je suis passionné de golf depuis 2008 lorsque j’ai commencé à y jouer. J’avais les mêmes préjugés que tout le monde sur le golf, or j’ai découvert un sport et non pas un loisir. Un sport très physique qui demande beaucoup de précision et un très bon placement pour arriver au geste parfait. Et mentalement aussi, cela nécessite des qualités assez incroyables pour terminer un 18 trous face à des adversaires accrocheurs. Donc je trouvais qu’il y avait dans ce sport des éléments intéressants à faire partager. Je fais le  parallèle avec l’escrime,  où mettre la dernière touche d’un assaut est gage de victoire. Au golf c’est la même chose, plus on se rapproche du trou et donc du dernier putt, plus la pression monte. Donc l’idée c’était de faire connaître un peu mieux ce sport auprès des autres sportifs olympiques. Enfin, le golf a réintégré le programme des Jeux Olympiques de Rio en 2016. Donc cette rencontre entre des futurs golfeurs olympiques et d’autres sportifs du monde de l’olympisme me semblait naturelle.

Lors des éditions précédentes, avez-vous été surpris par l’adresse (ou la maladresse) de certains participants ?

Oui, je peux vous donner quelques exemples pour vous faire partager l’esprit qui règne lors de cet événement : le handballeur Olivier Girault a acquis un très bon niveau mais il s’inscrit toujours sous un niveau inférieur pour être certain de gagner (rires)… Sinon le boxeur Alexis Vastine, qui a certes une très bonne droite, mais qui a du mal à faire la transition avec le golf… Dans l’autre sens, le golfeur pro Alexander Levy, gros frappeur, qui s’est montré très adroit en escrime. Par ailleurs, je suis très heureux de vous annoncer que notre O’CUP accueille cette année la nageuse Camille Muffat, ou encore la sprinteuse Muriel Hurtis. J’espère que cette journée contribuera à leur reconversion golfique !

 

D’après Brice Guyart, interviewé le 04/09/2014

2ISO10110/14 – Document établi en 10/2014.

Découvrez aussi
Découvrez la gamme
ISOXAN® Sport

Pour vivre le sport à 100% avant, pendant et après l'effort ! En savoir plus