Suivez l'actualité d'ISOXAN®
Actualités

Retrouvez l'actualité de nos sportifs partenaires, des conseils en nutrition et entraînement dispensés par des experts, des témoignages de sportifs professionnels et amateurs sur leurs performances... Le blog ISOXAN® Sport vous conduit au coeur du défi sportif ! Pour encore plus d'actus, rejoignez notre Communauté Sport sur les réseaux sociaux. Ensemble, relevons tous nos défis à 100%.

Toutes les actualités

Passer sous la barre des 40mn à La Parisienne pour mes 30 ans

03/08/2015

Motivée par la participation de sa mère à La Parisienne en 2012, Marie-Caroline Maître s’est mise très sérieusement à la course à pied. Désormais, cette responsable d’agence dans une société de conseil court en groupe avec ses belles-sœurs. Cette année, elle se lance comme défi de passer sous la barre des 40mn à La Parisienne. Elle pourrait fêter cela le lendemain, le jour de ses 30 ans.

Comment vous vous êtes mise à la course à pied ?

Après avoir fait du sport un peu sous la contrainte dans ma jeunesse, j’ai repris la course à pied vers mes 25 ans. Mais le réel déclic m’est arrivé quand ma mère m’a dit qu’elle s’était inscrite à La Parisienne en 2012. Si elle finissait cette course, je lui ai dit que je m’engageais à la faire avec elle l’année suivante… c’est ce qui s’est passé ! Depuis, j’ai participé deux fois à La Parisienne, et je compte encore y prendre part en septembre.

Avez-vous fait d’autres courses cette année ?

J’ai couru les 10km de l’Equipe, l’Electric Run, et nous avons prévu de courir le Marathon Metz Mirabelle en relais avec ma mère et mes deux belles-sœurs.

Est-ce que vous vous entraînez seule ou à plusieurs ?

Je cours en ville une fois par semaine avec l’équipe Boost à Paris (une centaine de participants), et au moins une fois par semaine seule autour du Louvre, lors de séances de 3/4h à 1h environ. Le fait de courir entre filles et surtout en vue de La Parisienne, c’est une motivation supplémentaire, cela nous donne l’occasion de toujours courir en pensant aux autres, on échange nos résultats, c’est très motivant.

La première fois que vous avez fait la Parisienne, qu’avez-vous trouvé le plus dur et le plus de plaisant ?

Autant la distance ne m’a pas trop gênée, autant les montées des tunnels ont été horribles pour moi. Et puis il y a un faux-plat montant entre le 4ème et le 5ème kilomètre, la première année je ne l’ai pas aimé du tout, j’avais l’impression que je ne terminerais jamais ! Par contre, j’ai adoré l’arrivée. Je n’avais pas plus de six mois d’entrainement dans les jambes, donc j’ai ressenti une très grande fierté sur la ligne d’arrivée. Alors que dans les faits ce n’est pas grand-chose, mais là c’était super.

Quel est votre défi cette année ?

Je voudrais exploser mon chrono des 40mn car je n’ai jamais réussi à descendre en-dessous, si c’était possible je serais très heureuse. La distance qu’on doit parcourir pour La Parisienne, c’est exactement la distance-référence de mon entraînement. Mais au vu de ce que j’ai réussi à faire pour les 10km de l’Equipe (1h02'22''), j’ai vraiment l’espoir de me surpasser sur le Champ de Mars. Je ne me suis jamais entraînée aussi sérieusement, mon objectif est donc très réaliste, d’autant que j’aimerais réaliser un mini-exploit avant mes 30 ans.

Est-ce que le classement vous intéresse ?

Non, je ne me bats que contre moi-même. Quand je cours avec mon groupe, si d’autres font de meilleurs temps je vais toujours les féliciter. Personnellement, je cherche toujours à faire mieux par rapport à ce que j’ai fait avant, je ne suis pas en compétition.

Qu’est-ce qui vous plaît dans cette course ? 

Le fait que ce soit une course 100% féminine, cela crée une ambiance que je n’ai pas retrouvée dans d’autres courses mixtes. Voir autant de femmes se déplacer [40 000 attendues cette année, ndlr] avec tous les âges représentés, cela donne beaucoup d’enthousiasme car au départ la course à pied est un sport très masculin. Et puis la distance reste quand même abordable, car n’importe quelle personne en bonne santé peut le faire.

Retrouvez l’interview https://isoxansport.com/actualites/course-feminine-la-parisienne d’Angélique Larrey, coureuse chevronnée qui donne ses conseils pour La Parisienne.

D’après Marie-Caroline Maître, interviewée le 21/07/2015.

FR2ISO09109/15 - 08/2015

Découvrez aussi
Découvrez la gamme
ISOXAN® Sport

Pour vivre le sport à 100% avant, pendant et après l'effort ! En savoir plus