Suivez l'actualité d'ISOXAN®
Actualités

Retrouvez l'actualité de nos sportifs partenaires, des conseils en nutrition et entraînement dispensés par des experts, des témoignages de sportifs professionnels et amateurs sur leurs performances... Le blog ISOXAN® Sport vous conduit au coeur du défi sportif ! Pour encore plus d'actus, rejoignez notre Communauté Sport sur les réseaux sociaux. Ensemble, relevons tous nos défis à 100%.

Toutes les actualités

La préparation mentale des athlètes pour les JO (1/2)

22/07/2016

Les Jeux Olympiques représentent pour certains athlètes le zénith de leur carrière. Ramener une médaille à son pays, quel enjeu ! La pression monte parfois à tel point que les sportifs déchantent et n’arrivent pas à exprimer tout leur potentiel. La préparation mentale est une technique importante pour éviter les écueils. Nous avons recueilli les explications de Makis Chamalidis, psychologue du sport intervenant au Centre National d’Entraînement à Roland-Garros. Il travaille notamment avec le sprinteur français Jimmy Vicaut.


Quelles sont les attentes des athlètes vis-à-vis du préparateur mental avant une compétition comme les Jeux Olympiques ?


Makis Chamalidis :  « Cela dépend beaucoup du sport qu’ils pratiquent. Pour les sports les moins médiatisés comme la lutte ou le badminton, les JO sont une occasion immense de se faire un nom dans leur sport, voire la seule occasion ! Ceux-là viennent chercher un accompagnement ponctuel : ils veulent être prêts, car contrairement à certains joueurs de tennis ou de golf, ils ne peuvent pas se permettre de rater un événement aussi prestigieux. Néanmoins, je dis souvent que si les JO sont une compétition pas comme les autres, c’est pourtant comme les autres une compétition ! C’est un événement mondial, qui rassemble de nombreuses disciplines, les sportifs vont donc avoir besoin d’anticiper les situations qu’ils vont rencontrer. Surtout quand c’est une première participation, les invitations et sollicitations vont affluer chez les sportifs dits « anonymes ». Les athlètes ont besoin d’informations concrètes pour savoir où ils vont mettre les pieds. Par exemple, peu d’entre eux savent que dans le village olympique, qui compte environ 20 000 personnes, un restaurant fast-food est ouvert 24h/24. Imaginez ce que cela peut représenter comme tentation néfaste chez des athlètes qui peuvent faire des écarts dans leur alimentation. Donc il est important que l’athlète prenne ses dispositions si cela peut lui nuire. »


Globalement, qu’est- ce qu’apporte la préparation mentale aux sportifs qui vont avoir la tête qui tourne facilement ?


Makis Chamalidis : « A savoir « fermer la porte », à dire « non » à des sollicitations pour mieux tracer sa route. Il faut que l’athlète reste concentré sur son objectif et qu’il donne du sens à sa présence. Et il est tellement facile d’être parasité par des situations qui leur sont inconnues qu’il est primordial de les aider à rester étanche au monde extérieur pendant ce temps de compétition. Même les entraineurs ont besoin d’être préparés sur le plan mental, car eux aussi vont peut-être vivre cet événement pour la première fois, et il ne faut pas qu’ils soient déstabilisés car dans ce cas ils pourraient être de biens mauvais guides pour leurs athlètes. Il y a aussi la vie de groupe pendant la durée des Jeux, les membres de la délégation nationale vont être comme des colocataires. Cela a des côtés très agréables, mais il faut savoir s’en protéger. Par exemple, certains auront terminé avant les autres et peuvent vouloir « profiter » des Jeux autrement et faire la fête, tandis que d’autres seront encore en lice. Là encore, il faudra savoir rester dans sa bulle, mais pour cela, il faudra l’avoir anticipé. »


D’après Makis Chamalidis, psychologue du sport intervenant au Centre National d’Entraînement à Roland-Garros.

Interview réalisée le 15/06/2016.

FR2ISO05208/16

Découvrez la gamme
ISOXAN® Sport

Pour vivre le sport à 100% avant, pendant et après l'effort ! En savoir plus