Suivez l'actualité d'ISOXAN®
Actualités

Retrouvez l'actualité de nos sportifs partenaires, des conseils en nutrition et entraînement dispensés par des experts, des témoignages de sportifs professionnels et amateurs sur leurs performances... Le blog ISOXAN® Sport vous conduit au coeur du défi sportif ! Pour encore plus d'actus, rejoignez notre Communauté Sport sur les réseaux sociaux. Ensemble, relevons tous nos défis à 100%.

Toutes les actualités

Sport et Stress : améliorer son souffle grâce à la sophrologie

04/05/2016

Ne dit-on pas d’un champion qu’il nage, qu’il dribble ou qu’il saute comme d’autres respirent ? Pourtant, bien respirer n’est pas si simple. Cela se travaille, notamment grâce à la sophrologie. Une méthode anti-stress axée sur le contrôle de la respiration, dont les bénéfices se ressentent pendant l’effort.

Mise au point dans les années 1960 comme technique de relaxation, la sophrologie fait son entrée dans le sport très rapidement. Le médecin Raymond Abrezol développe la sophrologie sportive en 1967 auprès des athlètes de l’équipe de ski suisse en vue des Jeux Olympiques de 1968. Il obtient de très bons résultats : sur quatre skieurs préparés par lui, trois seront médaillés. Son expérience fait boule de neige, entraînant d’autres disciplines à utiliser sa méthode.

[EXTRAIT SONORE 1 : Comment le sportif inclut la sophrologie dans sa pratique ? Les explications de Marion Ovadia, sophrologue à Vaucresson (région parisienne) ]

Aujourd’hui, les athlètes se tournent vers la sophrologie pour différentes raisons, que ce soit pour améliorer leur récupération, réguler leur stress ou connaître plus finement leur corps. C’est le cas d’une plongeuse venue consulter la sophrologue Marion Ovadia. Depuis plusieurs années, cette sportive ne se sentait pas à l’aise comme elle l’aurait souhaité dans l’eau. Elle voulait travailler sa respiration pour aller plus en profondeur notamment pour atteindre ce phénomène qu’on appelle en plongée le « poumon-ballast », soit un bon contrôle des inspirations et expirations pour une flottabilité optimale. « Nous avons donc travaillé la respiration grâce à une grande détente. L’idée ensuite est de reproduire en pratique les gestes techniques imaginés au repos grâce à la voix du sophrologue, en l’occurrence ici dans le milieu aquatique. »

Rendre au sportif son caractère unique avec la sophrologie

La sophrologie est adaptée à tout type de sport et de sportifs. Marion Ovadia raconte qu’elle a eu l’occasion de suivre une tenniswoman handicapée. Celle-ci cherchait à augmenter sa capacité à se mouvoir en fauteuil roulant et à aller plus vite sur le terrain pour être plus combative. Ce travail a été réalisé comme toujours via des techniques de respiration, le point de départ de tout travail de sophrologie, puis de visualisation mentale. L'objectif n'est pas de « restreindre le sportif dans ses pensées », prévient la spécialiste, car « il est important de lui faire comprendre qu’il est le seul à vivre ses sensations, qu’il n’existe pas de catalogue des choses qu’il doit ressentir ou pas ». Le but est de rechercher une harmonie entre le corps et l’esprit pour pouvoir aller au mieux de soi en fonction de l’individu que l'on est.

[EXTRAIT SONORE 2 : la sophrologie permet au sportif de vivre pleinement ses sensations, selon la sophrologue Marion Ovadia]

Autre expérience de cette spécialiste, celle d’une professeure de danse, gênée dans sa pratique par un problème de genou à la suite d’une chute. Celle-ci voulait se préparer à l’intervention chirurgicale qu’elle allait subir, afin d’accélérer la reprise de son activité. « Je lui ai notamment proposé d’imaginer le futur une fois l’intervention réalisée, pour revenir jusqu’à l’opération. Ce travail de préparation mentale a dégagé cette personne du stress qu’elle vivait. Si bien que le jour J, cela ne lui paraissait plus du tout être un événement. »

Comment améliorer son souffle ?

Le diaphragme, ce « grand muscle de l’angoisse » comme le décrit la sophrologue, élément central de la respiration, peut devenir un frein lors des compétitions en cas de stress. Les techniques de sophrologie visent à apprendre au sportif à le détendre le plus rapidement possible. En quelques séances seulement, l’athlète accède à des techniques faciles à mettre en œuvre dans son sport. Il peut ainsi devenir rapidement autonome « mais il doit s’entraîner quotidiennement. »

[EXTRAIT SONORE 3 : Comment les athlètes peuvent exercer leur souffle, avec la sophrologue Marion Ovadia]

L’entraînement sophrologique est fondamental pour le moment où le sportif va être dans l’effort. Pour un athlète en pleine possession de ses moyens et ayant de grands objectifs, il faut compter un an de préparation pendant laquelle on met en place des gestes et des techniques qui vont provoquer des relâchements musculaires nécessaires à la performance. Concrètement, cela passe notamment par la « respiration dynamisante » : celle-ci doit être abdominale, lente et s’accélère pour obtenir un échauffement du corps. Ensuite la respiration doit être complète, c’est-à-dire que le temps d’inspiration doit être plus long que celui de l’expiration. Habituellement, la séance avec le sophrologue est enregistrée, ce qui permet au sportif de refaire ces exercices chez lui entre deux séances.

D’après sophrolgie-actualité.fr, ladepeche.fr, aeifa.com, huffingtonpost.fr, sport-passion.fr, plongée-plaisir.com.

Sites consultés le 2/11/15.
FR2ISO02403/16

Découvrez la gamme
ISOXAN® Sport

Pour vivre le sport à 100% avant, pendant et après l'effort ! En savoir plus